Petits conseils pour votre potager et vos jardinières

Les beaux jours pointent le bout de leur nez, et peut-être avez-vous envie d’égayer vos appuis de fenêtres avec de belles jardinières ou de vous lancer dans un petit potager ? Cet article est fait pour vous !

Dès qu’on voit s’installer un rayon de soleil, on a souvent envie de se donner au jardin, un peu délaissé pendant l’hiver. Mais attention à ne pas faire pire que bien. Voici de quoi y voir plus clair. Grâce à Catherine (de la Pépinière « Ô Jardin » à Dalhem) que j’ai eu la chance de rencontrer, je peux vous partager ses bons conseils qui vous éviteront sans doute quelques erreurs et déconvenues.

Pour vos jardinières 

Qu’est-ce qu’on peut y planter en avril ?


Catherine conseille de planter des bulbes comme des jonquilles ou des jacinthes. Pour les vivaces, les primevères sont aussi bien de saison. Ces plantes seront en floraison pour +/- un mois.


Quand les fleurs des plantes à bulbes seront fanées, laissez bien sécher les feuillages, puis coupez-les. Vous pourrez alors replanter ces bulbes dans un parterre en pleine terre… Feuilles et fleurs ressortiront les années suivantes.

Et en mai ?


Pourquoi pas des diplanedia qui vont fleurir jusqu’en novembre et qui ne demandent pas beaucoup d’eau, ni d’entretien ? Il en existe des roses, des blanches et des rouges.

jacinthes
graines

Pour votre potager ou votre carré potage

Qu’est-ce qu’on plante en avril ?


Vous pouvez mettre directement en terre les oignons, l’ail, les pommes de terre, les salades (style pommée), mais aussi les épinards, les fraisiers et la rhubarbe. Ils résisteront aux gelées nocturnes, sans aucun souci.


Et en mai ?


Il faudra attendre la mi-mai et la fin des saints de glace (les 11, 12 et 13 mai, cette année) pour pouvoir repiquer vos semis de tomates, poivrons ou aubergines. Faites confiance à votre horticulteur pour vous proposer des semis bios de qualité.


Toutefois, si vous avez envie de réaliser vos semis vous-même, je vous conseille les graines de la marque (bio et belge) « Semailles ». L’idéal est de les commencer en mars et de les garder au chaud dans la maison jusqu’à la mi-mai.

Potager : une activité enfants admis !


Pour motiver les plus jeunes qui seront impatients de constater les premiers résultats, le mieux est de commencer avec des graines de courgette ou de potimarron car elles sont assez grandes et faciles à manipuler.C’est l’occasion d’expliquer aux enfants qu’en plantant une petite graine, on peut obtenir, quelques mois plus tard, un joli légume qu’on cuisinera ensemble.


Les mélanges de fleurs comestibles offrent aussi une belle occasion de s’amuser. On plante les petites graines, on les regarde grandir, puis on organise une récolte de fleurs qui viendront décorer les desserts, les salades colorées et les plats de la belle saison.


Réaliser ce travail de plantation, attendre que pousse un fruit ou un légume, récolter sa production et la transformer en délicieux repas, c’est une façon très concrète de se responsabiliser par rapport à notre consommation. Les enfants adorent prendre part à ce genre d’expérience et en leur montrant les efforts qu’il faut déployer pour mettre de bonnes choses dans les assiettes, on les convainc facilement qu’il faut éviter le gaspillage. 

Plante vivace ou rustique…

Quelle différence ?


Toutes les plantes vivaces ne sont pas rustiques et c’est souvent là qu’on commet des erreurs au jardin.


Une plante rustique est une plante qui va résister au gel et revenir chaque année. Une plante vivace est une plante qui peut revenir chaque année mais dont certaines variétés doivent être rentrées pendant l’hiver car elle ne résisteront pas au gel.


Donc une plante peut être vivace et rustique ? Et oui ! C’est même le top pour ne pas trop se prendre la tête en jardinant. Et pour trouver LA plante qui va le mieux s’adapter chez vous, le mieux est de vous renseigner auprès de votre conseiller horticulteur.

vivace

Le combo gagnant pour une jardinière qui va égayer tout votre été…


On y installera, dès la mi-mai, des plantes qui ne demandent pas trop d’eau et qui auront une floraison longue comme les diascias, les nemesias, et les classiques géraniums qu’on ne présente plus !

J’espère de tout cœur que ces quelques conseils vous aideront un peu pour vos premiers pas dans la grande aventure du jardinage ! Pour retrouver toutes les pépinières wallonnes rendez-vous sur le site de l’Apaq-W ou sur la page Facebook !

Merci à Catherine de la pépinière « Ô Jardin » à Dalhem pour ses précieux conseils et son accueil très chaleureux. Retrouvez toutes les plantes et fleurs présentées dans cet article sur son site internet.